La plante de mars 2020 : le cassis

La plante du mois de mars n’est encore qu’un petit bourgeon, mais l’un des plus puissants et utiles : le cassis !

Crédit photo : Camille Marin / La Fruiterie de Peyort

L’une des premières mentions des feuilles de cassis est faite par Hildegarde de Bingen, haute figure spirituelle et botaniste du XIIème siècle, qui les recommande en onguent pour guérir la goutte. L’abbé Bailly de Montaran le mentionne à son tour en 1712 sous le nom d’élixir de vie, le cassis étant alors considéré comme une véritable panacée favorisant la longévité.

Le cassis est l’une des plantes souveraines en gemmothérapie (du grec gemma, qui signifie à la fois « pierre précieuse » et « bourgeon » et de therapein). On cueille les bourgeons en ce moment-même. C’est un tonique général et adaptogène, qui a une action normalisante, tant physique que psychique. C’est le bourgeon de l’apaisement des situations difficiles et de la convalescence.

Mais la première action de ce groseillier à baies noires est de stimuler le cortisol : il est donc avant tout un anti-rhumatismal et un anti-inflammatoire puissant. Remède des arthroses, de la goutte, des douleurs de ligament et de tendon, des articulations douloureuses par son action de « cortisone-like », il ne présente pas d’effets secondaires néfastes.

Ses feuilles à l’arôme si agréable sont l’un des meilleurs diurétiques. On les associe souvent aux cures “détox” de printemps et notre herbaliste Anne Mathon /Sorcière de Sor les propose dans plusieurs de ses tisanes. Emmanuelle, notre gemmothérapeute, vous propose également un macérat de bourgeons qu’elle fabrique elle-même. Elle sera ravie, sur rendez-vous, de vous conseiller à ce sujet. Enfin, quand les fruits apparaîtront, La Fruiterie de Peyort vous proposera sa “nofiture” au cassis, allégée en sucre !

Côté magie, cette fois… rien ! Aucun mythe, aucun symbole, aucune légende ne s’attache à cette plante que les Grecs et les Romains ne connaissaient pas. Petite anecdote : face à la demande des parfumeurs et des thérapeutes, des producteurs se sont spécialisés dans la culture du cassis destinée uniquement à la production de bourgeons. La Bourgogne représente près de 80% de la production française et produisent environ 20 tonnes de bourgeons de cassis par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles liés